COPED appuie dans la mise en place des coopératives à Rumonge

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du projet : « Renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveurs des jeunes à risque », une équipe de COPED a effectué une descente sur terrain en dates du 8,9 et 10 novembre 2017,  en vue de poursuivre la formation et l’appui dans la mise en place des coopératives des jeunes bénéficiaires de ce projet. Ces activités se sont déroulées en deux temps : une équipe des jeunes ont reçu une formation dans l’élaboration de plan d’affaire, au moment où une autre équipe était en train d’être appuyée dans la structuration des coopératives. L’activité a concerné les trois sites du projet : Gitaza en Commune Muhuta, Bugarama et Rumonge en Province Rumonge.

Interrogé les jeunes bénéficiaires du projet, ils nous ont affirmé avoir aimé le projet car, ont-ils souligné, les différentes formations reçues au cours de ce projet, surtout la formation professionnelle sont d’une importance capitale pour leur avenir. Ils ont pour cet effet souhaité que, si possible, des certificats leurs soient décernés, surtout pour les formations professionnelles, pour prouver les connaissances acquises, s’il arrive qu’ils soient en face de la recherche de l’emploi en dehors des coopératives qu’ils vont former.

Signalons que la formation professionnelle se fait dans les métiers de soudure, boulangerie, maçonnerie, savonnerie, coiffure, mécanique et réparation moto. Quant à la création des coopératives, 8 en Commune Muhuta, 7 en Commune Bugarama et 8 en Commune Rumonge sont déjà mises en place et sont en cours de structuration pour la demande de reconnaissance auprès des administrateurs communaux.

Rappelons que ces activités entrent dans le programme de consolidation de la paix dans les milieux les plus touchés par la crise de 2015, un programme qui est financé par PNUD, exécuté par dans cette province de Rumonge par l’organisation COPED. Rappelons aussi que ces bénéficiaires de ce projet ont commencé par des travaux d’intérêt public comme l’aménagement des pistes, creusement ou entretien des caniveaux dans ces communes citées ci-haut.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *