Atelier d’orientation et de formation des partenaires au projet WIYIZIRE


Dans le cadre du projet WIYIZIRE Health activity, un projet mis en œuvre par le Conseil pour l’Education et le Développement, COPED, en consortium avec le FVS, l’IADH et le RNJ+, avec l’appui de l’USAID et PEPFAR, le COPED a organisé avec le partenaire ACHIEVE un atelier d’orientation et de formation des partenaires sur le projet susmentionné, c’était le vendredi 12 juin 2020 au Kings Conférence.

Cet atelier a était organisé en attendant l’atelier de lancement officiel du projet. Il fallait d’abord que les partenaires au projet s’en imprègnent et se l’approprient avant même qu’il ne soit officiellement lancé. C’est dans cette optique que le COPED, leader du consortium, a organisé un atelier d’orientation et de formation sur le projet WIYIZIRE, afin d’avoir une même information sur le projet.

L’atelier a été introduit par une prière dirigée par l’Abbé Emile Ndayizigiye, Directeur National du COPED, avant de prononcer son discours d’ouverture de l’atelier. Dans ce discours d’ouverture, l’Abbé Directeur National du COPED a invité les participants à un échange constructif, tout en signalant que la situation sanitaire due à la pandémie du COVID-19 a fait que la participation soit restreinte pour être en conformité avec les règles préventives face à la pandémie.

Spécifiquement, l’atelier visait à atteindre les objectifs suivants : (1) Former et orienter les participants sur le programme OEV de USAID /PEPFAR ; (2) Informer les participants sur le plan de transition du programme OEV de PACT-ACHIEVE vers COPED-WIYIZIRE ; et (3) Présenter le projet WIYIZIRE financé par USAID. Trois communications ont été faites : (1) Présentation du programme OEV de USAID/PEPFAR ; (2) Présentation du programme de transition entre ACHIEVE et WIYIZIRE ; et (3) Présentation du projet WIYIZIRE.

En effet, le projet WIYIZIRE vient relayer au programme OEV de USAID/PEPFAR dont les objectifs clés visent à : (1) Améliorer les conditions de vie des orphelins et autres enfants vulnérables (OEV) touchés par le VIH /sida (infectés et/ou affectés) ; et (2) Soutenir les enfants de 0-17 ans, et de18 ans et plus scolarisés par offre de services basés sur les besoins réels de l’enfant incluant la facilité de l’accès aux soins de santé. Le programme OEV de USAID/PEPFAR concentre normalement ses efforts sur des catégories prioritaires de la population âgée de 0-17 ans et 18 ans et plus s’ils sont encore à l’école, la cible principale de ce programme étant : Enfants et adolescents VIH+, Parents /tuteurs séropositifs ; Enfants ou adolescents d’une travailleuse de sexe ; Survivants des violences sexuelles ; Adolescentes travailleuses du sexe ; Filles enceintes ; Filles chef de ménage et Autres.

 Le projet « WIYIZIRE Health Activity », en plus de son objectif global de Réduire et atténuer le risque de contamination par le VIH chez les OEV âgé de 0-17 ans, il poursuit deux résultats qui sont : (1) Accroître l’accès et l’utilisation de services de qualité en matière de VIH, de santé et de Planification Familiale, et de prévention du VIH et de la violence pour les enfants vulnérables ; et (2) Améliorer la progression scolaire et la stabilité économique des enfants vulnérables et de leurs familles. Il intervient dans 5 provinces en l’occurrence : Bujumbura, Bujumbura Mairie Kayanza, Gitega, Kirundo.

Après les trois riches présentations, les participants ont eu l’occasion d’échanger sur les communications et poser des questions pour éclaircissements, mais aussi donner des commentaires et suggestions pour la bonne transition entre ACHIEVE et WIYIZIRE.

En clôturant l’atelier, Monsieur l’Abbé Emile Ndayizigiye, Directeur National du COPED a invité les membres du consortium à conjuguer les efforts pour la réussite du projet, soulignant l’aspect confidentiel du projet WIYIZIRE – comme dans tous les autres projets. Signalons que le projet WIYIZIRE a une durée de trois ans. Rappelons aussi que cet atelier a été facilité par l’appui généreux du peuple américain à travers l’USAID dans le cadre du PEPFAR.

Diomède Mujojoma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *