• Identification des bénéficiaires pour le projet HIMO

  • Amenagement d'une piste à Gitaza

  • Promotion d'un élevage de volaille

  • Sécurité alimentaire

  • Champ école paysan

Copyright 2017 - Custom text here

COPED présente le rapport de son projet à impacts rapides pour sauver les enfants en situation d’insécurité nutritionnelle

RAPPORT          

Le Conseil Pour l’Education et le Développement vient d’achever, dans le cadre de son programme de sécurité alimentaire, un projet à impacts rapides pour sauver les enfants en situation d’insécurité nutritionnelle. COPED a débuté la mise en œuvre de ce projet avec le mois de JUILLET 2016, sous le financement de Kindermissionswerk. Il se proposait  d’orienter son expertise dans le renforcement des capacités des plus faibles à produire  pour d’abord apaiser la faim et réduire le déficit nutritionnel; et ensuite se procurer des revenus monétaires essentiels pour l’acquisition d’autres biens de nécessité primordiale. Il a été exécuté en partenariat avec 200 ménages de la commune Nyanza-Lac, province de Makamba et la MINISANTE via le District sanitaire de Nyanza-lac. C’est un projet qui a eu beaucoup d’impacts et de succès auprès des bénéficiaires, malgré une durée qui était trop petite pour pouvoir rentabiliser les acquis.

En effet, la sécurité  nutritionnelle au Burundi reste un secteur très délicat surtout chez les enfants de moins de cinq ans et chez les mères enceintes où allaitantes. Avec peu de capacités financières et techniques de production agricoles à la disposition de ceux qui produisent, la situation ne s’est pas largement améliorée, encore moins pour ceux qui ont perdu l’essentiel des facteurs de production.  Cette situation engendre de lourdes conséquences sur la croissance somatique et intellectuelle des enfants avec des résultats scolaires médiocres en plus des faibles performances des secteurs économiques du pays.

L'objectif global étant de contribuer à la réduction de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans à travers l’amélioration qualitative du plat familial, COPED s'était donné comme objectif spécifique: "Permettre aux enfants de moins de 5 ans des 200 ménages plus vulnérables, parmi les familles rapatriés et groupes défavorisés divers, à produire localement et à consommer des denrées alimentaires à haute valeur nutritionnelle".

Pour atteindre ces objectifs, des sessions de formation ont été organisées à l'endroit des ménages cibles, mais aussi aux leaders communautaires (agents de santés communautaires, mamans villageoises, TPS) pour les appuyer dans la maitrise de l’outil d’amélioration de la qualité nutritionnelle des enfants, cibles directs.

Signalons que les ménages bénéficiaires ont été appuyés en culture d'aubergines, poireaux, laitue, amarante et carotte ont été retenues après consensus. Tous les ménages ont reçu les intrants nécessaires. Pour le petit élevage, chaque ménage a reçu un kit de 4 poules pondeuse avec une race pondeuse améliorée pour faciliter l’accessibilité des œufs aux enfants en besoins et une race mixte pour la bonne adaptation. Signalons aussi que les bénéficiaires de ce projet l'ont beaucoup apprécié, et ils continuent à en tirer profit. lire le rapport ici: RAPPORT

 Divine Irakoze

Formulaire de contact

f t g m