Termes de référencer pour recrutement d’un consultant ou cabinet de consultance pour analyser les politiques en matière de formation professionnelle au Burundi

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION
    Le COPED est en train de mettre en œuvre une partie des interventions du projet BIRATURABA TWESE dans les provinces de Makamba et Rumonge sur un financement de Christian Aid. L’un des objectifs du projet consiste dans l’amélioration des politiques qui affectent la vie des femmes et des hommes de tous âges de manière à bénéficier des services de base en tant que citoyens et qu’ils soient associés dans les processus qui conduisent à ces décisions. C’est dans ce cadre qu’il est prévu des services d’un consultant/groupe de consultants pour analyser les lacunes dans les politiques qui gouvernent l’enseignement professionnel et des métiers et faciliter ainsi des propositions de nouvelles politiques et/ou l’amélioration des politiques existantes.
  2. MISSIONS ET TACHES DU CONSULTANT
    Le consultant a pour mission de :
    • Etablir la cartographie exhaustive de/et grouper tous les intervenants (les apprenants et leurs tuteurs, établissements publics et privés, les départements ministériels spécialisés, les enseignants et d’autres professionnels du secteur des métiers, les organisations locales et internationales engagées dans le secteur à divers titres, etc.) dans le secteur de l’enseignement professionnel et des métiers,
    • Collecter leurs avis sur les politiques et pratiques existantes dans le secteur ;
    • Collecter leurs propositions sur le développement du secteur tant sur le volet de l’organisation des programmes d’enseignement, des politiques et sur des débouchés professionnels des apprenants ;
    • Analyser l’état des lieux des politiques et des outils de formation professionnels existants, et documenter les incohérences (gaps),
    • Participer dans des débats organisés autour de ces thèmes par la Direction Générale de l’enseignement,
    • Fournir des propositions issues des entretiens avec les intervenants dans le secteur en vue d’enrichir les projets de politique de l’enseignement professionnel et des métiers en privilégiant l’efficacité vis-à-vis des bénéficiaires directs (apprenants et enseignants d’aujourd’hui et d’avenir) et indirects (marché d’emploi) de l’enseignement
    • Conseiller sur la nature et la forme légales du document de plaidoyer selon l’ampleur des défis identifiés et des propositions des acteurs/intervenants dans le secteur,
    • Proposer un plan de plaidoyer qui tient compte des groupes d’intérêts dans leur diversité, la stratégie, et la méthodologie pour avancer le plaidoyer jusqu’à l’adoption,
    Livrables
    (i) Un rapport qui détaille les propositions (avis et souhaits) groupées selon les intervenants par rapport aux politiques et à l’enseignement professionnel et des métiers
    (ii) Un condensé des propositions émises dans les débats au sein des groupes spécialisés constitués sur le thème de politique sectorielle,
    (iii) Un argumentaire sur la nature et la forme légale du document qui constitue l’objet de plaidoyer ;
    (iv) Un plan de plaidoyer qui détaille sur la méthodologie, la stratégie et le timing en fonction des groupes d’intérêts bien identifiés et l’ampleur de leurs intérêts.
  3. PROFILE ET EXPERIENCE DU GROUUPE DE/DU CONSULTANT(S)
    En cas de candidature individuelle :
  4. Avoir un diplôme universitaire de niveau Licence au minimum avec expérience (voir en bas) de 10 ans, une maîtrise avec 7 ans d’expérience (voir en bas) ou un doctorat avec 5 ans d’expérience (voir en bas).
  5. Prouver une expérience dans la réalisation des études, des sondages d’opinion et des enquêtes requis pour préparer un cahier de plaidoyer solide, ;
  6. Avoir une expérience dans les analyses contextuelles pour comprendre les tendances d’évolution politique du pays en matière de l’enseignement en général, et l’enseignement professionnel et des métiers en particulier,
  7. Avoir une expérience dans les actions de sensibilisation en direction des membres, du public et des autorités autour des grands sujets de préoccupation du moment ;
  8. Avoir une expérience dans les actions de lobbying et de plaidoyer pour influer sur le changement des politiques et la prise de décision ; Plus spécifiquement dans le domaine de l’éducation ;
  9. Avoir une expérience pertinente dans la recherche au niveau du Système éducatif burundais ;
  10. Avoir une expérience pertinente dans la recherche au niveau de l’Enseignement technique et professionnel ;
  11. Avoir une expérience dans l’élaboration des documents de plaidoyer dans le domaine de l’Education au Burundi en général et dans l’Enseignement professionnel en particulier ;

Pour un groupe de consultants

  1. Le groupe doit démontrer un sens élevé de complémentarité par rapport aux exigences en termes d’expérience décrites en haut,

Comment Postuler

Le dossier de candidature doit comprendre une offre technique et une offre financière séparée
L’offre technique doit décrire :
(i) L’expérience dans une mission similaire, les défis rencontrés, les tactiques ou stratégies utilisées pour avancer vers la réalisation des objectifs de la mission, et l’issue de la mission,
(ii) La compréhension de la mission dont fait objet les termes de référence,
(iii) Un plan de travail avec des étapes clées avec des résultats à chaque étape,
(iv) Anticipation sur (i) tous les intervenants dans le secteur, (ii) les alliés, les opposants et les influenceurs dans ce processus de plaidoyer,
(v) Une description d’un atelier de lancement du plaidoyer proprement-dit notamment sur les invités, les interventions, et le résultat de cet atelier.
L’offre financière comprend tous les coûts liés à la mission ainsi que les honoraires (Homme/Jour).

Les dossiers sont adressés à Monsieur l’Abbé Directeur National de COPED via Courriel électronique coped@coped.org
Tout dossier non conforme sera automatiquement rejeté.

La date limite de dépôt de candidatures est fixée au 28/06/2021 à 13h00. Tout dossier non réceptionné avant 13h00 sera automatiquement rejeté.