5 Maintenanciers de CDLK ont été formés en maintenance des nouveaux équipements de transformation laitière

Le COPED, dans le cadre du projet ETAPE, a organisé une formation sur la maintenance des équipements de transformation des produits laitiers de CDLK/KIRYAMA. 5 maintenanciers de CDLK en dates du 07 au 08 septembre 2021, au Centre laitier de Kirama.

C’est en juin 2019 que le projet intitulé « Renforcer la formation technique dans les domaines de l’agriculture et de l’agro-alimentaire en vue d’améliorer la qualité des services fournis aux secteurs agricoles et agroalimentaires » a démarré. Financé par NUFFIC à travers le programme Orange Knowledge, ce projet a été par la suite rebaptisé ETAPE (Enseignement Technique Agricole Pour l’Employabilité). D’une durée de 2 ans et demi, ETAPE est exécuté par un consortium d’organisations européennes (WCDI, iCRA, KIT, HECh) et burundaises (ITAB Karuzi, ITAB Mahwa, COPED, RBU2000+).

Les maintenanciers en pleine formation

Lors de la phase de démarrage du projet, plusieurs études ont été menées : un audit genre et inclusion sociale des partenaires – grâce auquel une stratégie genre a été élaborée et adoptée par et pour le COPED – et centres de perfectionnement impliqués dans le projet, une étude des besoins de l’enseignement pratique dans les ITAB, une étude des besoins du marché du travail pour les jeunes sortant des ITABs, un diagnostic de la capacité organisationnelle et institutionnelle des partenaires ciblés par le projet. Les constants ont mis en lumière certaines lacunes liées au manque des lieux de stages de qualité, des lauréats des ITAB.

Dans le but de combler ces lacunes, le projet ETAPE appui les 5 centres de perfectionnement dont CDLK, CEIR et MUTSMA encadrés par COPED ainsi que RUHATA et MUTARA encadrés par le RBU2000+. C’est ainsi que le CDLK a reçu des équipements de transformation de lait qui sont déjà installés. Il restait que les personnes en charge de maintenance de ces équipements de grande valeur soient formés pour une bonne maintenance, c’est-à-dire l’entretien, détection des pannes courantes et comment les réparer. En plus de l’apprentissage sur le fonctionnement de ces équipements, leur maintenance, les cinq maintenanciers ont été aussi interpelés à développer une culture du respect et de l’appropriation des équipements.

Signalons que le projet ETAPE qui appuie dans la formation technique dans les ITAB a déjà équipé les ITAB partenaires au projet en particulier en matériel informatique, et en guide des Travaux Pratiques au reste des 32 ITAB que compte le Burundi. Le projet ITAB prend fin en 2021.

Diomède Mujojoma