Atelier de mise en place des points focaux genre chez les organisations partenaires au projet ETAPE

Veiller à l’intégration de la stratégie genre dans les organisations partenaires au projet ETAPE, veiller à l’intégration systématique du concept genre dans le processus de conception, planification, mise en œuvre, suivi et évaluation, et veiller à la disponibilité des données et informations sur le genre dans la zone d’intervention de leur organisation, tel était l’objet de l’atelier de mise en place des points focaux dans les organisations partenaires au projet ETAPE. Cet atelier organisé par le Conseil pour l’Education et le Développement, COPED, organisation lead du projet ETAPE au Burundi, s’est tenu dans l’une des salles du COPED, le lundi 17 janvier 2022.

Dans son mot d’ouverture de l’atelier, Abbé Docteur Jean Claude Ndayikengurukiye, Directeur Adjoint de COPED, a souligné la nécessité pour les organisations partenaires d’intégrer ce concept genre dans la vie de ces organisations pour la promotion intégrale de l’homme et de la femme.  

Le projet ETAPE prévoit en effet qu’au sein de chaque organisation, un point focal genre soit mis en place pour suivre et renforcer les activités d’intégration du genre selon un plan préalablement établi et régulièrement actualisé par l’organisation. Les points focaux genre sont mis en place par l’autorité compétente de nomination au sein de chaque organisation.

Participants à l’atelier

Avec le soutien des responsables de leurs organisations et l’appui technique des experts genre les tâches des points focaux genre au sein des organisations partenaires de ETAPE au Burundi sont entre autre de : sensibiliser et informer les collègues sur le genre ; faire le plaidoyer dans le recrutement ; sensibiliser auprès les bénéficiaires et partenaires ; participer activement aux processus de conception, planification, mise en œuvre, suivi et évaluation ; mener un plaidoyer pour la budgétisation spécifique des activités genre /élaborer un budget genre ; répondre et participer activement aux réunions organisées par les partenaires ; participer activement aux activités genre de leurs organisations ; identifier les partenaires potentiels dans la zone d’intervention du programme ; donner un appui-conseil aux partenaires par rapport au genre ; le point focal étant libre de travailler directement avec les partenaires/bénéficiaires.

Il est, toutefois, recommandé que le point focal soit bien placé dans une position qui lui permet d’avoir une autonomie de décisions ou d’influencer certaines décisions liées au genre et inclusion dans l’organisation pour permettre le bon fonctionnement de ce poste.

Signalons qu’à cet atelier y ont pris part les points focaux des organisations COPED, RBU 2000+ et les ITAB Karuzi et Mahwa. Ces derniers ont émis le souci d’être formés et équipés en outils de travail pour mener à bon cette nouvelle tâche.

Diomède Mujojoma